LogoProjets_Grenzeloos Competent.png

Observatoire

Observatoire socio-économique transfrontalier

 

L’observatoire, pilier transversal du projet, vient en appui des autres modules de travail en fournissant les données nécessaires pour la réalisation de leurs activités. L’observatoire ne constitue pas une nouvelle structure, mais doit être considéré comme une coopération entre les instituts statistiques des trois versants. Par la mise en œuvre de l’observatoire, le projet vise un double objectif:

  • Identifier, collecter, analyser les données transfrontalières nécessaires et utiles et décrire la méthodologie utilisée ainsi que les observations dans une notice;
  • Aboutir à une coopération structurelle entre les instituts statistiques des trois régions qui pourront poursuivre ainsi, au-delà de la durée du projet, l’échange de  données et le partage de connaissances.

Concrètement, l’observatoire s’articulera autour de 3 actions :

  • Réalisation de photos sectorielles transfrontalières des 3 secteurs de pointe: il s’agit de réaliser une première analyse du secteur comprenant notamment une pyramide des âges, le chiffre d’affaires, la valeur ajoutée, les offres d’emploi, le marché de l’emploi, les mouvements pendulaires … et ceci pour les régions de la Flandre occidentale, des Hauts-de-France et du Hainaut Cette analyse doit permettre de mieux comprendre ces secteurs à l’échelle transfrontalière et d’alimenter la politique transfrontalière dans ce domaine
  • Création d’une cartographie des mouvements pendulaires: à partir de différentes données sur les mouvements pendulaires à partir de la Belgique et de la France, une étude quantitative sera menée pour élargir les connaissances sur le thème de la mobilité transfrontalière. L’objectif étant de cartographier ces mouvements pendulaires.
  • Réalisation d’une analyse qualitative du travail transfrontalier: le phénomène du travail transfrontalier sera analysé d’un point de vue qualitatif. Ceci équivaut à identifier, lister les raisons, obstacles et problèmes concernant la formation et le travail transfrontaliers. Cette analyse permettra d’approfondir les connaissances en la matière et de proposer des solutions adaptées. Ces éléments seront compilées dans un outil, consultable par les chefs d’entreprises, les salariés, les conseillers d’orientation professionnelle.

Le but de l’observatoire est d’acquérir de nouvelles connaissances sur le travail transfrontalier. Le projet entend ainsi contribuer à une politique plus pointue en la matière. Ceci se fait à partir de recommandations, de leur traduction en actions régionales et interrégionales, par l’intégration de ces actions dans les plans d’actions des exécutifs …

L’IWEPS, l’INSEE et la POM Flandre Occidentale, en partenariat avec le VDAB, Le Forem, l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, le GECT West Vlaanderen Dunkerque/Flandre Dunkerque côte d’Opale …, Unizo etPôle emploi constituent les principaux partenaires du groupe de travail mis en place pour concrétiser cet observatoire socio-économique